Des kilomètres de routes qui serpentent entre les falaises, une succession de villages de charme, des petits murs en pierre qui bordent les routes, des vallées sculptées par les rivières au fil des siècles, mais aussi de vraies belles rencontres… Visiter le département du Lot, c’est tout ça à la fois. Dans cet article, découvrez notre itinéraire de quatre jours dans le Lot, au coeur du parc naturel régional des Causses du Quercy, de Rocamadour à Figeac.

La lavande dans le Quercy


Du département du Lot, nous ne connaissions que Rocamadour, cette belle cité médiévale perchée à flanc de falaise. Au départ de notre tour d’Europe en 2018, avant de rejoindre l’Espagne, nous avions fait un rapide arrêt ici. Nous nous étions promis de revenir et, cette fois-ci, de prendre le temps de découvrir les alentours. Au mois de juillet dernier, nous sommes donc partis pour un road trip de deux semaines en Occitanie, à la découverte du Lot, de l’Aveyron et de la Lozère. Trois départements français que nous ne connaissons pas, loin du tourisme de masse et hors des sentiers battus que nous étions impatients de découvrir. Pendant 4 jours, nous avons sillonné le parc naturel régional des Causses du Quercy, de Rocamadour à Figeac, en passant par Saint-Cirq-Lapopie et les petits villages de la vallée du Célé. Retour sur notre itinéraire de 4 jours dans le département du Lot !


PARC NATUREL RÉGIONAL DES CAUSSES DU QUERCY
De Rocamadour à Figeac


Visiter la cité médiévale de Rocamadour

Nous n’imaginions pas commencer notre itinéraire dans le Lot ailleurs qu’ici. Plus de trois ans après notre dernier passage, nous voilà donc de retour à Rocamadour pour le début de notre séjour dans le département du Lot, dont il est le site le plus emblématique. Installé à flanc de falaise, ce village médiéval est une merveille d’architecture. Avec son château qui domine toute la cité, ses remparts et ses édifices religieux, Rocamadour est village hors du temps qui mérite le détour. Pour la visite, nous vous conseillons de commencer par la Porte du Figuier qui marque l’entrée du village et de suivre la rue principale jusqu’au Grand Escalier des Pèlerins qui mène vers le Sanctuaire de Rocamadour où se trouvent plusieurs édifices religieux. La balade se poursuit ensuite vers le château de Rocamadour où une visite des remparts s'impose (2€ / personne). Vous pourrez alors profiter d’une vue plongeante sur la vallée de l’Alzou. Si vous le pouvez, nous vous conseillons de visiter Rocamadour de bonne heure le matin pour éviter la foule et profiter de la sérénité de ce lieu si particulier.

Visiter la cité médiévale de Rocamadour
Visiter la cité médiévale de Rocamadour
Visiter la cité médiévale de Rocamadour
Visiter la cité médiévale de Rocamadour
Visiter la cité médiévale de Rocamadour
Visiter la cité médiévale de Rocamadour


Bon plan à Rocamadour : la majorité des parkings à proximité de Rocamadour sont payants du 1er avril au 31 octobre. Le prix est de 6€ / jour. Au moment de payer, vous pouvez opter pour un Pass Semaine en cliquant sur « Autres produits > Pass Semaine » qui est lui aussi au prix de 6€. Il donne accès aux 5 grands parkings de Rocamadour en illimité durant une semaine.


Quels sont les plus beaux points de vue sur Rocamadour ?

— Rocamadour de face depuis la Croix de Cufelle

Le point de vue de la Croix de Cufelle est de loin le plus beau panorama sur Rocamadour que nous ayons trouvé pendant notre séjour dans le Lot. L’accès se fait à pied depuis le parking P5 (La Vallée) situé au pied de Rocamadour. En sortant du parking, dirigez-vous vers le village et traversez le pont qui se trouve sur votre gauche. Tout de suite après, un sentier de randonnée monte vers la gauche. Ça grimpe fort sur environ 650 mètres, jusqu’à un virage à 180° où la pente devient moins raide. À partir d’ici, ouvrez l’oeil. Sur votre droite vous trouverez un petit passage qui sort discrètement du sentier principal. Suivez ce sentier jusqu’à un petit mur en pierre avec un grillage que vous devrez enjamber. Suivez ensuite les marquages rouges au sol qui vous conduiront jusqu’à la Croix de Cufelle.

Rocamadour de face depuis la Croix de Cufelle
Rocamadour de face depuis la Croix de Cufelle
Rocamadour de face depuis la Croix de Cufelle
Rocamadour de face depuis la Croix de Cufelle


Un accès plus court et plus facile est possible en vous garant près du hameau de Mazet (attention, il n’y a pas de parking officiel). Rejoignez ensuite le sentier de randonnée (« Randonnée Rocamadour » sur Google Maps) situé un peu plus loin sur la route principale. Après 15 minutes de marche, vous arriverez à un panneau en bois qui indique « Moulin du Saut » vers la droite. Continuez tout droit à ce panneau. Après quelques mètres, vous devrez enjamber un petit mur en pierre sur votre gauche, plusieurs passages sont visibles. Suivez ensuite les marquages rouges au sol qui vous conduiront jusqu’à la Croix de Cufelle. Comptez environ 30 minutes de marche en suivant cet itinéraire.


— Rocamadour de profil depuis L’Hospitalet

Nos autres points de vue préférés sur Rocamadour se trouvent à l’Hospitalet, un quartier de Rocamadour situé sur les hauteurs, en dehors de la cité. Plusieurs terrasses offrent de très beaux points de vue sur Rocamadour de profil, dont le très joli « belvédère du photographe ». C’est une bonne solution pour avoir une jolie vue sur Rocamadour sans avoir besoin de partir en randonnée.

Rocamadour de profil depuis L’Hospitalet
Rocamadour de profil depuis L’Hospitalet


Activité insolite à Rocamadour :
pour découvrir le département du Lot autrement, Trotxtrem propose des balades guidées en trottinette électrique tout-terrain dans le secteur de Rocamadour et de Martel. Nous avons suivi le parcours « Rocamadour en nocturne » d’une durée de 35 minutes pour profiter des différents points de vue sur Rocamadour depuis l’Hospitalet au coucher du soleil. C’est une chouette expérience que nous vous recommandons pour découvrir la région autrement !


Découverte de la culture de la lavande dans le Quercy

Aussi surprenant que ça puisse paraître, c’est bien dans le Lot que nous avons vu nos premiers champs de lavande de l’année. À quelques pas de Rocamadour se trouve La Ferme des Alix,  une exploitation agricole qui produit et distille la lavande du Quercy depuis 2013. Cette année-là, Jean-Marc et Rachel Soulayres ont l’idée de réintroduire la lavande dans le département du Lot, une production ancestrale du Quercy quasiment disparue depuis les années 70. Avec leurs 4 hectares de lavande en agriculture biologique, ils produisent aujourd’hui de nombreux produits, comme des huiles essentielles, des bougies, des savons bio… Pour découvrir la culture de la lavande autrement, La Ferme des Alix propose aussi un Explor Game au départ de la boutique. À l’aide d’une tablette tactile, les joueurs doivent résoudre un mystère autour de la lavande et du hameau des Alix. L’occasion de découvrir l’exploitation grâce à des énigmes ludiques et un parcours de 2 km au milieu des champs de lavande.

Découverte de la culture de la lavande dans le Quercy
Découverte de la culture de la lavande dans le Quercy
Découverte de la culture de la lavande dans le Quercy
Découverte de la culture de la lavande dans le Quercy
Découverte de la culture de la lavande dans le Quercy
Découverte de la culture de la lavande dans le Quercy
Découverte de la culture de la lavande dans le Quercy


Informations pratiques : les champs de lavande de la Ferme des Alix sont en accès libre. Des visites de la ferme et de la distillerie sont organisées en juillet et août tous les mardis, mercredis, jeudis et vendredis à 17h sans réservation. La boutique de la ferme est ouverte une partie de l’année. Vous pouvez consulter les dates et horaires d’ouverture ici.


Initiation à la spéléologie dans les grottes des Causses du Quercy

Si le Gouffre de Padirac est le plus connu, il faut savoir que le Lot est l’un des départements français qui comptent le plus grand nombre de grottes, gouffres, cavernes et autres rivières souterraines. Le Quercy est d’ailleurs souvent décrit comme un véritable gruyère en référence à toutes les grottes et galeries qui se trouvent sous terre. Parmi les activités incontournables dans le département du Lot, la spéléologie arrive donc logiquement en première position ; nous ne pouvions pas passer à côté ! C’est donc aux côtés de Jean-Luc de Quercy Aventure que nous nous sommes initiés à la spéléologie, dans la grotte de Marut, à quelques minutes en voiture de Rocamadour. C’est une activité vraiment géniale et accessible à tous qu’on vous conseille si vous êtes amateurs de sensations. Malgré quelques appréhensions au début, cette sortie spéléologie restera l’un de nos meilleurs souvenirs dans le Lot !

Initiation à la spéléologie dans les grottes des Causses du Quercy


Le Gouffre de Saint-Sauveur

Toutes ces grottes et rivières souterraines incitent de nombreux plongeurs-spéléologues à  venir découvrir les entrailles du Lot chaque année. Le département est d’ailleurs réputé pour être l’un des premiers sites mondiaux pour la plongée souterraine. C’est à l’occasion d’une balade nature au départ de la résurgence de Cabouy dans la Vallée de l’Ouysse que nous avons découvert cette pratique et l’un de ses parfaits exemples, le Gouffre de Saint-Sauveur, qui attire des milliers de plongeurs tous les ans. Même si la pratique est réservée aux plongeurs les plus expérimentés (de nombreux accidents se produisent chaque année), le Gouffre de Saint-Sauveur mérite le détour, ne serait-ce que pour sa couleur turquoise. Si vous avez de la chance, vous verrez peut-être des plongeurs se mettre à l’eau. Parmi les sites les plus incontournables du Lot dans ce domaine, nous vous conseillons aussi de visiter la Gouffre de Padirac.


Découvrir le fromage de Rocamadour à la Ferme de Vigne Haute

Le département du Lot est aussi connu pour son célèbre fromage de Rocamadour. En tant que bons Normands, nous ne pouvions donc pas quitter Rocamadour sans avoir goûter à ce fameux fromage de chèvre, qui se distingue des cabécous grâce à un affinage particulier qui lui a permis d’obtenir sa propre Appellation d’Origine Protégée (AOP). Sur le territoire des Causses, une trentaine de petits producteurs fabriquent le Rocamadour. Parmi eux, la Ferme de Vigne Haute située dans le village de Reilhac organise tous les jours à 18h une visite gratuite de leur fromagerie, suivie d’une dégustation de produits dans la boutique. L’occasion de découvrir la technique de fabrication du Rocamadour et de participer à la traite des chèvres.

Découvrir le fromage de Rocamadour à la Ferme de Vigne Haute
Découvrir le fromage de Rocamadour à la Ferme de Vigne Haute
Découvrir le fromage de Rocamadour à la Ferme de Vigne Haute
Découvrir le fromage de Rocamadour à la Ferme de Vigne Haute


La Vallée du Célé et ses villages de caractère

La vallée du Célé est une succession de villages de caractère, qu’on découvre pour leurs vieilles pierres, leurs nombreuses habitations troglodytes et leurs points de vue sur la vallée. Il est aussi possible de profiter de la rivière en descendant le Célé en canoë, ou le temps d’une pause sur l’une des petites plages qui bordent la rivière. Parmi les étapes incontournables, nous vous conseillons de visiter les villages de Saint-Sulpice, de Marcilhac-sur-Célé et de Cabrerets qui sont nos préférés dans la vallée du Célé. Sur les hauteurs de Saint-Sulpice, vous verrez de nombreuses maisons troglodytes, en partie construites dans les falaises qui surplombent le village. Avec sa grande abbaye et les ruines de son cloître, Marcilhac-sur-Célé est un village plein de charme que nous avons adoré découvrir. De son côté, Cabrerets est surtout connu pour sa célébre grotte ornée de Pech Merle, mais c’est aussi un petit village de charme qui mérite le coup d’oeil, avec ses jolies façades et ses vieilles maisons en pierre.

La Vallée du Célé et ses villages de caractère
La Vallée du Célé et ses villages de caractère
La Vallée du Célé et ses villages de caractère
La Vallée du Célé et ses villages de caractère
La Vallée du Célé et ses villages de caractère
La Vallée du Célé et ses villages de caractère
La Vallée du Célé et ses villages de caractère
La Vallée du Célé et ses villages de caractère
La Vallée du Célé et ses villages de caractère


Les plus beaux villages de la Vallée du Lot

— Saint-Cirq-Lapopie

Après avoir descendu la vallée du Célé, nous arrivons sur les rives du Lot pour découvrir Saint-Cirq-Lapopie, l’un des villages médiévaux les mieux préservés que nous ayons eu l’occasion de voir. Saint-Cirq-Lapopie est considéré comme l'un des plus beaux villages de France, et il ne suffit que de quelques secondes pour comprendre pourquoi. Après un lever de soleil timide, nous entrons dans le village par la porte de Rocamadour, qui nous plonge instantanément dans une autre époque. Avec ses vieilles maisons à pans de bois, ses bâtisses en pierre qui prennent des teintes dorées avec le soleil, ses nombreux monuments historiques… il y a une vraie harmonie qui se dégage de ce petit village qui surplombe le Lot ! Avant de partir, nous vous conseillons de faire une balade le long du chemin de halage entre Bouziès et Saint-Cirq-Lapopie. Au passage, ne manquez pas le Château des Anglais, une habitation troglodyte visible depuis le pont suspendu de Bouziès.

Saint-Cirq-Lapopie dans le Lot
Saint-Cirq-Lapopie dans le Lot
Saint-Cirq-Lapopie dans le Lot
Saint-Cirq-Lapopie dans le Lot


— Calvignac

À seulement quelques kilomètres de Saint-Cirq-Lapopie, nous avons découvert Calvignac, un petit village perché sur un éperon rocheux. Nous l’avons découvert lors d’une randonnée en VTT électrique proposée par Les P’tits Vélos (location de vélos possible à Calvignac sur réservation). Depuis le village, on surplombe la vallée du Lot avec une vue plongeante sur la rivière. Il y a d’ailleurs un magnifique point de vue sur l’une des boucles du Lot à l’arrière du village à ne pas manquer, très facilement accessible à pied (44°27'55.9"N 1°46’45.2"E). À l’inverse, en contrebas, la vue sur Calvignac est aussi à voir pour se rendre compte de la manière dont le village a été construit sur son éperon rocheux. Vous pouvez vous arrêter à l’aire de repos de Larnagol qui se trouve de l’autre côté du Lot pour profiter de cette vue. Un peu plus loin, ne manquez pas le très joli château de Cénevières.

Calvignac dans le Lot
Calvignac dans le Lot
Calvignac dans le Lot
Calvignac dans le Lot


Visite des Phosphatières du Cloup d’Aural

Un peu à l’écart de l’itinéraire touristique habituel, les Phosphatières du Cloup d’Aural sont d’anciennes mines de phosphate découvertes à la fin du 19ème siècle au coeur du parc naturel régional des Causses du Quercy. À l’époque, près de 300 phosphatières sont en activité dans le Quercy. Aujourd’hui, les Phosphatières du Cloup d’Aural sont le seul site ouvert à la visite et il mérite vraiment le détour pour découvrir l’histoire de ces phosphatières, qui va bien au-delà de l’exploitation minière. Depuis 20 ans, les Phosphatières du Cloup d’Aural sont une véritable réserve naturelle d’intérêt géologique. À force de recherches, les paléontologues ont découvert un grand nombre de fossiles d’animaux qui ont permis de donner une indication de l’évolution de la faune et du climat sur plus de 30 millions d’années. Lors de la visite guidée, on descend à 20 mètres de profondeur pour découvrir ces immenses gouffres à ciel ouvert et leur végétation  surprenante.

Phosphatières du Cloup d’Aural
Phosphatières du Cloup d’Aural


Des visites guidées (1h) sont organisées une partie de l’année pour découvrir les phosphatières. Le prix est de 9€ / adulte et la réservation est fortement recommandée. Les horaires des visites sont différents selon les périodes. Toutes les informations sont à retrouver sur le site des Phosphatières du Cloup d’Aural.


Visite de Figeac

Figeac est une ville à taille humaine, pleine de vie, avec le charme d’un village. C’est aussi une jolie cité médiévale parfaitement préservée, avec ses maisons d’époque, à pans de bois ou avec de belles façades en pierre. C’est pour nous une étape incontournable lors d’un séjour dans le département du Lot, et l’un de nos coups de coeur. Pour découvrir Figeac, il n’y a rien de mieux que de se perdre dans les petites rues de son centre historique. Les rives du Célé, la place des Écritures, l’église Notre-Dame-du-Puy et son point de vue sur les toits de Figeac, et la jolie place de la Halle avec ses maisons médiévales tout autour sont des lieux à ne pas manquer. Pendant notre séjour, nous avons eu la chance de visiter Figeac au moment de l’exposition « Figeac Céleste » où trois oeuvres monumentales de l’artiste britannique Luke Jerram, La Terre, la Lune et Mars étaient exposées en plein centre historique. Une jolie découverte qui a rendu notre visite encore plus belle.

Visite de Figeac dans le Lot
Visite de Figeac dans le Lot
Visite de Figeac dans le Lot
Visite de Figeac dans le Lot
Visite de Figeac dans le Lot


ARTISANAT
Rencontres dans le Lot


La boisson du Quercy à base d’hydrolat de plantes aromatiques

Un séjour dans le département du Lot, c’est aussi l’occasion de rencontrer des gens passionnés et passionnants qui ont un véritable ancrage local. Parmi eux, nous avons eu la chance de rencontrer Benjamin, producteur et distillateur de plantes aromatiques à la ferme de Vanadal depuis 2015. Cette année, Benjamin s’est mis au défi de lancer Diz, la toute nouvelle boisson du Quercy à base d’hydrolat de plantes aromatiques, une eau obtenue lors du processus de distillation des plantes. En plus d’être bonne pour la santé et la planète, cette nouvelle boisson est un vrai projet engagé, porteur de belles valeurs que nous étions très heureux de découvrir. Si vous êtes de passage dans le département du Lot, on vous invite à regarder ici pour trouver un point de vente et participer au développement de ce beau projet !

La boisson du Quercy à base d’hydrolat de plantes aromatiques
La boisson du Quercy à base d’hydrolat de plantes aromatiques


Le Mouton Givré, un sac isotherme fabriqué dans le Lot

Pendant notre séjour dans le département du Lot, nous avons eu la chance de rencontrer Cinthia et Élodie, les créatrices du Mouton Givré, une marque de sacs isothermes fabriqués dans le Lot à base de matières textiles naturelles. C’est en 2018 que Cinthia eut l’idée de créer ce sac isotherme zéro plastique à base de laine française et de chanvre pour soutenir les éleveurs locaux et revaloriser la laine. Suite à sa rencontre avec Élodie, l’aventure du Mouton Givré est née. Aujourd’hui, la marque propose deux modèles de sacs isothermes fabriqués artisanalement, à base de trois matérielles naturelles : le lin, le chanvre et bien sûr la laine. Une aventure entrepreneuriale hors du commun et très inspirante qui redonne ses lettres en noblesse aux matières textiles naturelles, pour une fabrication toujours plus responsable, soucieuse de l’environnement et de l’humain.

Le Mouton Givré, un sac isotherme fabriqué dans le Lot
Le Mouton Givré, un sac isotherme fabriqué dans le Lot


NOS BONNES ADRESSES DANS
Le département du Lot


Où dormir dans le département du Lot ?

— La Clé d’Escamps à Escamps

Nous avons passé une nuit à La Clé d’Escamps, une jolie maison d’hôtes tenue par Claire et Benoit dans le village d’Escamps. Nous avons eu un  vrai coup de coeur pour cette adresse, dont la maison est une ancienne ferme du 19ème siècle entièrement rénovée, avec une magnifique façade en pierre. Pour nous souhaiter la bienvenue, Claire et Benoit nous ont fait découvrir le Fénelon, un apéritif local à base de vin rouge, d'eau de noix et de crème de cassis. Nous avons ensuite passé un super moment en compagnie de nos hôtes d’un soir, autour d’un délicieux repas fait-maison. Si vous êtes de passage, on vous recommande cette adresse les yeux fermés.

La Clé d’Escamps à Escamps dans le Lot
La Clé d’Escamps à Escamps dans le Lot


— Les Jardins Sauvages à Cabrerets

À proximité du village de Saint-Cirq-Lapopie, nous avons passé une nuit aux Jardins Sauvages, une charmante maison d’hôtes située dans le village de Cabrerets. C’est dans l’ancien presbytère  du village entièrement rénové, que Marie-Laure et Eric nous accueillent. Après avoir passé le porche en pierre à l’entrée de la maison, nous découvrons un magnifique jardin (l’ancien jardin de curé) qui nous emmène vers les deux chambres d’hôtes indépendantes situées à l’arrière de la maison. Toutes les deux sont décorées avec goût, et mélangent le charme de l'ancien et le confort du moderne. Une jolie adresse pour une étape le long de la vallée du Célé !

Les Jardins Sauvages à Cabrerets dans le Lot
Les Jardins Sauvages à Cabrerets dans le Lot


Où manger dans le département du Lot ?

— L’Esprit du causse à Concots
Une très bonne adresse au coeur des Causses du Quercy. En entrant dans ce restaurant, on a l’impression de pénétrer dans une vieille auberge, ce qui est loin de n’être qu’une impression en réalité. L’Esprit du Causse a été installé dans une ancienne bâtisse, transformée en auberge au 19ème siècle. Côté cuisine, le chef propose un menu unique et parfaitement équilibré ; nous nous sommes régalés. Pour les végétariens, le menu peut être adapté, pensez à le préciser au moment de réserver.

— L’Encas Nature à Figeac
Une très chouette adresse pour manger sur le pouce, en plein coeur du centre historique de Figeac. Wraps, salades, bowls végétariens, fougasses… tout est fait maison avec des produits frais, locaux et des légumes de saison.

***

 

Are you on Pinterest ?

Vous êtes sur Pinterest et vous voulez visiter le Lot, pensez à épingler cet article.

Visiter le Lot, de Rocamadour à Figeac
Visiter le Lot, de Rocamadour à Figeac

Comments are closed.