L’Écosse est un pays fabuleux que nous avons découvert lors d’un road trip de 5 semaines en août dernier. Entre paysages sauvages, étendues désertes et air de bout du monde, nous partageons avec vous toutes nos belles découvertes à travers une série d’articles consacrés à l’Écosse. Dans ce premier article, retour sur la première partie de notre voyage, avec notre itinéraire du Loch Lomond à l’île de Mull.

Loch Katerine, Trossachs National Park, Ecosse.

 

Après trois semaines passées en Irlande (les articles sont à retrouver ici), nous avons rejoint l’Écosse pour la suite de notre road trip à travers l'Europe. Pendant cinq semaines, nous avons parcouru les routes de ce pays fantastique, encore sauvage et d’une beauté indescriptible. Jusqu’à maintenant, il nous était encore difficile de parler de ce voyage, tant il aura marqué notre année. Ce n’est donc pas sans une pointe d’émotion que nous nous replongeons dans nos souvenirs de voyage, pour partager avec vous toutes nos découvertes et nos bons plans pour un road trip parfait en Écosse.

Ne manquez pas la suite de notre road trip en Écosse :
#2 Lieux incontournables dans les Highlands
 #3 Nos coups de coeur sur l’île de Skye
— #4 North Coast 500, les Highlands du Nord

Du Loch Lomond à
l'île de Mull !

Loch Lomond & The Trossachs National Park

À notre arrivée en Écosse, nous prenons la direction du parc national du Loch Lomond & The Trossachs pour découvrir nos premiers paysages écossais. Situé à l'ouest de l'Écosse, dans le sud des Highlands, le Loch Lomond est réputé pour être le plus grand lac de toute la Grande-Bretagne. Et comme nous passons par là pour rejoindre les Highlands, nous décidons de faire une petite étape de quelques jours pour découvrir les environs.


Après 2h30 de route sous la pluie, nous arrivons dans un décor pour le moins surprenant. Alors que nous nous attendions à découvrir un parc naturel sauvage digne d’un film d’Harry Potter (bah oui, on est en Écosse quand même!!), nous avons finalement été un peu déçus par cette première découverte. En plus d’être bordé par de grandes routes nationales, le Loch Lomond est tellement grand qu’il est presque difficile de l’apprécier. Mais comme il est possible que notre jugement soit un peu faussé après ces trois semaines fabuleuses en Irlande, nous décidons quand même de rester ici quelques jours comme prévu pour donner une deuxième chance au Loch Lomond.

Loch Lomond & Trossachs National Park en Ecosse.
Loch Lomond & Trossachs National Park en Ecosse.
Loch Lomond & Trossachs National Park en Ecosse.


— Ascension de Conic Hill

Pour profiter vraiment du Loch Lomond, nous décidons de prendre un peu de hauteur et de faire l’une des nombreuses randonnées accessibles autour du lac. Le lendemain matin, c’est donc sur l’ascension de Conic Hill que nous jetons notre dévolu. Au départ du village de Balmaha, à l'est du Loch Lomond, Conic Hill est l’une des randonnées les plus populaires de la région. Même si la montée peut paraître un peu raide par moment, l’ascension est accessible à tous et le sommet offre une très jolie vue sur le Loch Lomond et les landes écossaises en moins d’une heure.

Conic Hill au Loch Lomond & Trossachs National Park en Ecosse.
Conic Hill au Loch Lomond & Trossachs National Park en Ecosse.
Conic Hill au Loch Lomond & Trossachs National Park en Ecosse.
Conic Hill au Loch Lomond & Trossachs National Park en Ecosse.

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur cette randonnée sur le site Walkhighlands.

— Loch Katerine et ascension du Ben A’an

Après notre randonnée jusqu'au sommet de Conic Hill, nous avons vite compris que la meilleure façon de profiter du Trossachs National Park et de ses lacs, c'est de grimper ! Juste à côté du Loch Lomond se trouve le Loch Katerine, l’un des lacs les plus populaires du parc national. Cette fois-ci, nous décidons de faire l’ascension de Ben A’an, situé sur les rives du Loch Achray, pour profiter d’une vue à 360° degrés sur le lac. Si le sommet de Ben A’an ne se trouve qu’à 454 m d’altitude, la vue en arrivant en haut est à couper le souffle, avec un panorama magnifique sur le Loch Katerine. L’ascension peut être assez difficile, car le chemin grimpe en continu tout au long de la randonnée. Mais une fois au sommet, la récompense est magique !

Ascension du Ben A'an dans le Trossachs National Park en Ecosse.
Ascension du Ben A'an dans le Trossachs National Park en Ecosse.
Ascension du Ben A'an dans le Trossachs National Park en Ecosse.
Ascension du Ben A'an dans le Trossachs National Park en Ecosse.
Ascension du Ben A'an dans le Trossachs National Park en Ecosse.


Vous pouvez retrouver toutes les informations sur cette randonnée sur le site
Walkhighlands.

— Conseils pratiques

— Si vous souhaitez découvrir le Loch Lomond & The Trossachs National Park, nous vous conseillons de débuter votre road trip ici. Après avoir vu les paysages des Highlands, le Loch Lomond risquerait de perdre tout son charme.
— Faire le tour du Trossachs National Park peut prendre plusieurs heures en voiture. Nous vous conseillons de choisir vos lieux d'intérêt et vos randonnées en avance pour éviter de perdre du temps sur la route. Retrouvez toutes les idées d'activités sur le site internet officiel.
— Si vous êtes de passage dans le village de Killin, nous vous conseillons d'aller manger chez The Courie Inn. Leurs Fish & Chips sont absolument délicieux.

Si vous n'êtes en Écosse que pour quelques jours, nous vous conseillons de passer votre route et de consacrer plus de temps au coeur des Highlands. Malgré quelques jolies découvertes, nous n'avons pas eu de coup de coeur pour le parc national du Loch Lomond & The Trossachs. À nos yeux, l’Écosse a tellement plus à offrir et nous décidons de continuer notre route vers Oban avant de rejoindre l’île de Mull pour la suite de notre road trip écossais.


Du Trossachs National Park à Oban

C’est à Oban, une petite ville côtière réputée pour sa distillerie, que nous passons les deux prochains jours. Porte d’entrée vers les îles écossaises, le port d’Oban dessert une grande partie des Hébrides Intérieures et Extérieures. C’est donc ici que nous devons prendre le ferry pour rejoindre l’île de Mull. Si au départ Oban ne devait être qu’une rapide étape dans notre road trip, nous n’avons pas réservé notre traversée pour Mull en avance, et nous devons attendre deux jours avant de pouvoir enfin embarquer. Nous avons donc profité de ce contre-temps pour découvrir un peu plus cette ville dont le charme nous laissera finalement un peu de marbre. 

Oban en Ecosse pour prendre le ferry vers l'île de Mull.
Oban en Ecosse pour prendre le ferry vers l'île de Mull.
Oban en Ecosse pour prendre le ferry vers l'île de Mull.


L’île de Mull

Jour 1. Après deux jours à Oban, nous sommes enfin prêts à embarquer. Quarante cinq minutes de traversée plus tard, et nous voilà déjà arrivés sur l’île de Mull. Nous avons décidé de rester 2 jours pour en faire le tour complet. Après nos cinq premiers jours en Écosse sous la pluie, la météo pour notre petit séjour sur l’île de Mull s’annonce clémente et nous sommes plus qu'impatients de découvrir les trésors de cette petite île à la réputation sauvage. 


L'arrivée sur l'île de Mull se fait dans le petit port de Craignure. En débarquant, nous nous apercevons que toutes les voitures partent vers la droite, en direction du village de Tobermory. Mais comme on n'aime pas faire comme tout le monde, on décide de partir à gauche pour découvrir
 la péninsule de Ross of MullLongue de 28 kilomètres, Ross of Mull est l’un des endroits les plus sauvages de l’île de Mull. Au bout de quelques kilomètres à peine, nous roulons au milieu d’une magnifique vallée où la civilisation semble déjà avoir disparu. Ce sentiment de solitude est magique et c'est exactement ce que nous sommes venus chercher en Écosse. On s’arrête des dizaines de fois pour profiter du paysage, on croise nos toutes premières Highlands Cattles (ces fameuses vaches à frange) et les routes deviennent de plus en plus étroites au fil des kilomètres. 

Au bout de la péninsule se trouve le minuscule village de Fionnphort, où se trouve un petit port pittoresque et une magnifique plage de sable blanc. C'est d'ici que partent les bateaux pour les excursions sur les îles de Iona et de Staffa. Après une petite balade sur la plage, nous décidons de rebrousser chemin et de trouver un endroit pour passer la nuit. Nous nous arrêtons finalement au bord d'un lac avec une vue magnifique sur Ben More, la plus haute montagne de l'île de Mull. Nous sommes coupés du monde et c'est un vrai dépaysement.

L'île de Mull, Ecosse.
L'île de Mull, Ecosse.
L'île de Mull, Ecosse.
Loch Beg, Île de Mull, Ecosse.
Loch Beg, Île de Mull, Ecosse.
Highland cow, Île de Mull, Ecosse.
Highland cow, Île de Mull, Ecosse.

Highland Cattle.

Highland cow, Île de Mull, Ecosse.

Jour 2. Le jour se lève et nous reprenons la route pour explorer le reste de l’île de Mull. Nous passons la plupart de notre temps à rouler, mais c’est un bonheur de voir défiler les paysages sous nos yeux. Pour faire le tour de l'île, nous rejoignons la B8035, une route absolument magnifique ! Au fur et à mesure des kilomètres, nous découvrons une autre facette de l'île de Mull, plus montagneuse mais toujours aussi sauvage. C'est d'ailleurs l’occasion de croiser quelques vaches sur la route et de voir des centaines de moutons en liberté (on se croirait presque de retour en Irlande).

Route B8035, Île de Mull, Ecosse.
Route B8035, Île de Mull, Ecosse.
Route B8035, Île de Mull, Ecosse.
Route B8035, Île de Mull, Ecosse.
Route B8035, Île de Mull, Ecosse.
Route B8035, Île de Mull, Ecosse.
Route B8035, Île de Mull, Ecosse.
Route B8035, Île de Mull, Ecosse.

Route B8035 (Île de Mull).

Sur la route, nous passons par Calgary Beach, une magnifique plage de sable blanc. Franchement, qui aurait cru voir des paysages comme celui-ci en Écosse ? Après un pique-nique sur la plage et une petite heure au soleil, nous reprenons notre route pour rejoindre le village de Tobermory. La route pour y accéder est parfois très étroite et les croisements ne sont pas toujours faciles avec notre fourgon, mais heureusement pour nous, Julien est un pilote hors pair ! En découvrant Tobermory, nous sommes surpris de voir toute la chaleur que dégage ce petit village de pêcheurs. Les maisons colorées sur le port sont superbes et donnent tout son charme à Tobermory. C'est sans aucun doute l'un des plus beaux villages que nous aurons découvert pendant notre road trip en Écosse.

Calgary Beach, Île de Mull, Ecosse.
Route B8035, Île de Mull, Ecosse.

Calgary Beach — Tobermory

Conseils pratiques

— Comment rejoindre l’île de Mull ?
Pour rejoindre l'île de Mull, il faut prendre le ferry depuis Oban avec la compagnie Caledonian MacBrayne jusqu’à Craignure. La traversée dure 45 minutes. L’aller/retour pour 2 personnes et une voiture coûte environ 41€. Comptez 55€ pour un fourgon aménagé. Nous vous conseillons de réserver votre traversée en avance sur le site internet de la compagnie, en particulier le week-end et en haute saison. Attention, il est possible qu’une assurance supplémentaire vous soit demandée pour assurer une voiture de location sur le ferry.

— Combien de temps rester sur l’île de Mull ?
Prévoyez au minimum 2 jours complets pour faire le tour de l’île de Mull en voiture. Il n’y a pas particulièrement de visite à faire, mais vous passerez la plupart de votre temps à rouler et à vous arrêter pour profiter des nombreux points de vue. Si c’était à refaire, nous serions probablement restés une journée supplémentaire pour aller sur l’île de Staffa. En plus d’être une curiosité géologique (ça nous rappelle beaucoup la Chaussée des Géants en Irlande du Nord), Staffa est réputée pour accueillir des macareux au printemps et en été.

— Comment circuler sur l’île de Mull ?
L’île se découvre en voiture, ou à vélo pour les plus courageux. Si vous êtes en voiture, vous pouvez partir du principe que les routes ne sont jamais très larges. Il faudra en tenir compte pour calculer vos temps de trajet. Il existe plusieurs types de routes : les routes principales (A), les routes secondaires (B), les single track roads et les weak roads. Les single track roads sont des routes à voie unique qui ne sont pas assez large pour permettre le croisement de deux voitures. Il faut alors utiliser les passing places, les petits espaces aménagés sur le bord de la route, pour croiser un autre véhicule. Elles sont généralement en bon état, donc vous n’aurez pas de soucis pour circuler. Les weak roads sont des routes encore plus étroites dont la plupart sont fragiles ou en mauvais état. Nous vous conseillons de les éviter dans la mesure du possible pour ne pas vous retrouver dans une situation compliquée.


De retour à Oban, nous décidons de prendre la route pour rejoindre la vallée de Glen Coe et parcourir la magnifique région des Highlands. Retrouvez la suite de notre road trip en Écosse dans la partie
#2 Lieux incontournables dans les Highlands

***

 

Are you on Pinterest ?

Vous êtes sur Pinterest et vous préparez votre voyage sur l'île de Mull, pensez à épingler cet article.

Road trip en Ecosse #1, Loch Torridon et l'Île de Mull
Road trip en Ecosse #1, Loch Torridon et l'Île de Mull

2 Comments

  1. Vos photos sont d’une beauté folle ! Vous les retouchez avec quoi ? Merci pour cette première étape déjà sublime, je vais aller voir la suite 🙂 Pour notre voyage de ce printemps nous avons hésité entre Maroic et Ecosse, l’Ecosse n’est que partie remise 🙂

    • Merci beaucoup, ça nous fait très plaisir ! Pour les retouches photos, on utilise le logiciel Lightroom. En tout cas, on ne peut que vous conseiller de vous faire un petit voyage en Écosse. Même si les températures ne sont jamais très élevées, toutes les saisons offres des paysages différents et ça doit être sublime au printemps et en automne 🙂

écrire un commentaire

treize + deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.